EN MAI ET JUIN 2017 NE MANQUEZ PAS



MAI 2017

Mai-juin :  Jeneponto (Sulawesi sud) – A’JARANG
Courses de chevaux organisees annuellement dans la ville de Jeneponto est connue comme «capitale du cheval » locale. Ses habitants organisent fréquemment des courses dans le Kampung Beru près du centre-ville, sur une piste rudimentaire de 600m. Les jockeys sont souvent de petits garçons ou adolescents de 8 a 17 ans équipés de simples casques de moto…

Du 4 au 6 mai : Tenganan (Bali) – USABA KAPAT 
Nombreux rituels dans les temples du village.

10 Mai: SURABAYA (rue KembangJepun) – FESTIVAL CULINAIRE «RUJAK ULEG»
La salade Rujak Uleg est une des spécialités emblématiques de Surabaya. Au cours de cette manifestation, des milliers de gens fabriquent ce plat en même temps dans un immense mortier de 1m50 de diamètre.

11 Mai: naissance du Bouddha (WAISAK 2561)
Waisak, qui commémore l’anniversaire de Bouddha, est l’une plus grandes fêtes du bouddhisme. De manière plus large, elle célèbre les trois grandes étapes de son existence : sa naissance, son éveil et sa mort. Waisak a lieu à la pleine lune de Mai ou de début Juin.

En Indonésie,  cette fête est célébrée au grand temple bouddhiste de Borobudur dans le centre de Java. Ce magnifique monument, construit au 8e siècle par la dynastie Sailendra, tomba dans l’oubli. Le site semble avoir été abandonné vers 1100, et fut redécouvert par Sir Thomas Stamford Raffles, alors lieutenant-gouverneur de l’île, en 1814. Sauvé de la ruine grâce aux efforts conjoints de l’UNESCO et du gouvernement indonésien, le temple est aujourd’hui restauré et figure à l’inventaire du patrimoine mondial. C’est à la fois un sanctuaire dédié au Bouddha, mais aussi un lieu de pèlerinage bouddhiste.

Le matin vers 10h, une procession au flambeau démarre du temple de Mendut, situé à 8 km, passe par celui de Pawon et arrive à Borobudur. Là, la procession monte les marches jusqu’au sommet. Des centaines de moines (bhiksu) en robe safran la mènent, portant des fleurs et des cierges qu’ils allument au moment où la lune apparaît à l’horizon. Les moines commencent alors leurs prières, leur méditation et leurs chants jusque tard dans la nuit. Cette journée est fériée.

Le temple est alors fermé au public à partir de 10 heures, les personnes voulant assister aux cérémonies doivent donc se trouver sur le site très tôt le matin.

14-18 Mai :Jogjakarta – APEMAN / RUWAHAN
Festival culinaire se déroulant dans la petite rue Sosrowijayan adjacente à l’avenue Malioboro, ou l’on peut déguster de délicieuses friandises et gâteaux de riz typiques de Jogjakarta

15-16 Mai: Surakarta (Java Centre) – MANGKUNEGARANG PERFORMING ARTS
Festival se déroulant dans la ville de Solo (Surakarta) a Java-centre, au cours duquel sont présentés des spectacles de danse et de théâtre traditionnel javanais. Il a lieu au palais de Mangkunegaran, l’un des deux palais princiers de la ville.

17 Mai : Candi Pawon (Magelang, Java-centre) – GELAR BUDAYA WANUREJO
Pour l’anniversaire de la commune, dont fait partie le temple bouddhiste de Candi Pawon, près de Borobudur, ont lieu différentes manifestations culturelles, défilés, spectacles de danse et exposition de produits locaux.

Candi Jabung (région de Probolinggo) : FESTIVAL CULTUREL
Il s’agit d’un des seuls Candi hindouistes de l’époque Mojopahit trouvés dans la région, accessible par une petite route a partir de la Nationale qui longe la cote nord entre Surabaya et Banyuwangi, et très peu visité.

22 mai – 14 juin : Tenganan (Bali) – USABA SAMBAH
Mois rituel le plus important du calendrier de Tenganan comportant des cérémonies quotidiennes, elle débute le 22 mai par un rite appelé Mamiut, qui ouvre la période sacrée ; prières dans tous les temples du village pour demander la protection divine afin que ce mois de cérémonie ce déroule bien.

28-31 mai : Tenganan (Bali)- NAMPAH OMBO
Une cérémonie appelée «Mati Ombo Sanghyang » se déroule dans le pavillon communautaire Bale Agung pendant 3 jours. Elle débute le 28 mai, par le sacrifice d’un buffle avec un kris sacré, suivi par des prières, la danse rituelle Abwang Ngis, et en fin de journée, une procession de bienvenue destinée a accueillir la divinité Sang Hyang Raja Purana.

JUIN 2017

2 au 14 juin : Tenganan (Bali) : USABA SAMBAH
Cycle de rituels célébrés au village de Tenganan pendant 15 jours : 

2 juin : Pebani Sambah – purification de la Jantra, immense balançoire traditionnelle, au son de l’orchestre Selonding

3 juin : Purnama Sambah – rituel de pleine lune ;  Les jeunes filles retournent chercher de l’eau aux bains sacrés du village, puis se balancent sur la jantra.

4-5 juin : Mulan saat– cérémonies au Bale Agung, suivies  de représentations de danse sacree Abwang. La journée se termine par le sacrifice d’un porc avec un kris sacré au Bale Agung a minuit, au son du gamelan Selonding

7 juin : Kare-kare Bale Agung & Ngelawad – prières dans les temples Pura Puseh, Sembangan, Pura Petung, Pura Batang Cagi. A cette occasion on fait des offrandes de cochons rôtis (babi guling)

8 juin : Maling-malingan – «chasse aux voleurs » rituelle, au cours de laquelle des jeunes gens font semblant de «voler » de la viande qui a été placée a cet effet dans le Bale Agung. Pourchassés par les villageois, ils sont «capturés »  puis déguisés avec des feuilles de bananier, des fleurs, des sonnailles pour le bétail en guise de colliers etc… Ils sont ensuite trainés dans tout le village pour montrer qu’ici il n’y a pas de pitié pour les criminels !

9 juin : Mabwang Kala – rituel exorciste visant a chasser  les mauvais esprits du village. Il débute par une danse Abwang, puis on frappe l’air avec des rouleaux de feuilles pour éloigner les influences néfastes. La cérémonie se termine par des chants.

11 juin : Mekare-kare Pura Puseh – combat rituel symbolique qui se déroule au Bale Agung vers 16h00. A cette occasion, les jeunes filles en costume traditionnel doivent faire tourner la jantra, balançoire traditionnelle, à  la tombée du jour. Des cérémonies sont célébrées au Pura Banjar pendant une durée de trois jours.

12 juin : Mekare-kare Petemu Kaja – journée de combats rituels entre les jeunes gens, armés de feuilles de pandanus épineux et de boucliers en rotin. Tôt le matin, les jeunes filles vont dans les temples du village pour prier. A l’issue des « combats », une cérémonie a lieu au Pura Banjar a la tombée de la nuit.

13 juin : Pengerame  – JOUR LE PLUS IMPORTANT – vers midi, l’orchestre beleganjur  fait le tour du village, tandis que les jeunes gens exécutent une danse Abwang. Puis a lieu une série de combats rituels ou il n’y a ni vainqueur ni perdant, l’accent étant mis sur l’aspect rituel et artistique. Cet évènement est public et ouvert à tous. A l’issue des combats, de nombreux rituels ont lieu à la tombée du jour : chants religieux, prières au Pura Banjar, danses sacrees Rejang et Abwang

14 juin : Penyuhudjour de clôture de la période rituelle avec cérémonies, danse du Kris et danses sacrées Rejang et Abwang.  

10-12 juin : Senggigi  (Lombok ouest) FESTIVAL DE LA PERLE
Ce festival se tient à Senggigi pour la 3e année. Il est destiné à présenter l’activité et les produits des fermes perlières qui se sont développées à Lombok et Sumbawa, ainsi que leur production.

10 Juin – 8 Juillet : FESTIVAL DES ARTS DE BALI (Pesta Kesenian Bali -PKB)
Ce festival se déroule à Denpasar chaque année, généralement de mi Juin à mi Juillet. Cet évènement culturel se tient en grande partie au Centre Culturel de Denpasar (Art Centre), rue Nusa Indah. Il offre des expositions et des compétitions diverses pendant la journée, ainsi que des représentations de danse, de musique et de théâtre classique. Des troupes de grande qualité s’y produisent. Une spectaculaire procession marque le lancement du festival, elle a lieu dans la ville de Denpasar, en général dans le quartier de Renon, en début d’après-midi.

 

19-23 juin : Papouasie : FESTIVAL DU LAC SENTANI

Ce festival annuel, inauguré en 2007, se déroule sur les rives du lac Sentani pendant 5 jours. Ce lac, le plus grand de la Papouasie, situé à 20kms de la capitale Jayapura, fait partie de la réserve naturelle de Cyclops.

Selon la croyance locale, le lac est le “pays des arcs-en-ciel”… Au centre de ce lac, ou vivent des espèces de poisson très rares, se trouvent 21 iles. La plus intéressante est l’ile d’Ase, ou l’on a trouvé un squelette humain très ancien : selon un mythe local, l’ile serait le lieu ou auraient accoste les ancêtres des habitants de la région, venus de Nouvelle-Guinée à cheval sur un dragon géant. En tombant dans le lac, celui-ci se transforma en un chapelet d’iles. L’ile d’Asei serait le corps du serpent. Au cours de ce festival, 16 groupes ethniques présentent de nombreuses danses et chants traditionnels. Une des attractions principales est que de nombreux spectacles se déroulent a bord d’une barque traditionnelle (Isosolo) qui sert de scène au milieu du lac. On y propose également de nombreux produits locaux comme le sagou ou des objets d’artisanat en écorce d’arbre (khombouw) avec des motifs rituels.

25 juin : fin du Ramadhan (LEBARAN ou IDUL FITRI)
90% de la population indonésienne étant de confession musulmane,  les fetes de Fin du Ramadhan (Idul Fitri ou Lebaran) sont une des plus importantes fêtes de l’année, tant religieuse que familiale, donnant lieu à de gigantesques déplacements dans tout le pays, les Indonésiens profitant pour rentrer dans leurs villages.

La veille au soir, on célèbre la fin du Ramadhan lors de la nuit de Takbiran (malam Takbiran), les habitants sortent dans les rues et parcourent les villes, paradant à pied ou en voiture et chantant des louanges à Allah au son des tambours. Ces prières annoncent la fin du jeune.

Le matin, on participe à la prière collective (sholat ied), souvent sur la Grand-Place de la ville ou du village) puis on met ses plus beaux habits (des pasar amal, sortes de braderies, ont permis aux plus pauvres de se refaire une garde-robe pour les Fêtes). Et on prend le repas de fête, qui consiste en général d’un curry de poulet (opor ayam), accompagné de riz cuit à la vapeur dans des petites bourses tressées en feuilles de cocotier (ketupat) et de beaucoup d’autres mets. Puis on se rend visite entre voisins et amis en se demandant pardon (maaf lahir bathin) pour toutes les mauvaises paroles ou actions commises éventuellement pendant l’année…