EN NOVEMBRE ET DECEMBRE NE MANQUEZ PAS



NOVEMBRE 2017

1er novembre : Bali – GALUNGAN

Tous les 210 jours selon le calendrier balinais, Galungan, qui tombe le mercredi de la 12e semaine, célèbre donc la création de l’univers et commémore la victoire du bien sur le mal, dharma contre adharma. Les Balinais croient que les dieux et les âmes des ancêtres descendent alors dans les temples à la rencontre des hommes, pendant une période sainte de 19 jours. Le jour de Galungan, les Balinais mettent leurs plus beaux atours, et vont faire des offrandes dans les temples, avant de rentrer se reposer en famille. Cette période sainte donne lieu à de nombreuses fêtes de temple.

 

1-5 novembre : Samarinda  (Kalimantan) – FESTIVAL DU MAHAKAM

Au cours de ce festival, qui se déroule à Samarinda sur les rives du fleuve Mahakam, on peut assister à de nombreuses manifestations aquatiques et nautiques sur le fleuve ainsi qu’à des spectacles : chants et danses Tajong Samarinda, danses Dayak (Hudoq), concerts de musique Dayak Sampe

 

12 novembre  : Bali – KUNINGAN

Cette fête clôture la «période sainte balinaise » à la fin de laquelle les dieux retournent au ciel après avoir été accueillis dans les temples pendant 10 jours.

En indonésien, kuning veut dire «jaune ». A cette occasion, les temples et lieux sacres sont tous décorés de tissus jaunes et blancs. Les offrandes faites à cette occasion symbolisent la victoire de la foi dans sa lutte contre le mal.

Ce jour-la coïncide également avec de nombreuses fêtes de temples dans tout Bali (temple de Taman Pule à Mas près d’Ubud, temple de Sakenan à Serangan).

 

15 Novembre : Lombok (Lombok est – Pringgabaya) – REBO BONTONG

Au cours de cette cérémonie, qui a lieu le dernier mercredi du mois de Safar selon le calendrier musulman, les villageois se purifient en allant se baigner à la mer sur la plage de Ketapang. La veille on prépare un grand nombre d’offrandes de nourriture (riz, fruits) et de fleurs, qui seront portées en procession a la plage, ainsi qu’une tête de buffle. Elles seront placées sur un bateau et emportées au large pour être jetées a la mer. Une manière de demander la santé et la prospérité et de se purifier des forces néfastes.

 

29 novembre  : Jogjakarta (Java-centre) – TUMPLAK WAJIK

A Jogjakarta, deux jours avant le Maulud, a lieu une cérémonie dans le palais vers 16h00 pour célébrer la confection de la “montagne de riz” (gunungan), symbole de prospérité, qui sera portée en procession le jour du Maulud. A cette occasion, on chante des chants javanais traditionnels au son de tambours en bambou (kentongan) et de pilons à riz frappés en cadence dans les mortiers.

 

23-30 novembre : Java-centre – SEKATEN

Cette manifestation, particulière aux villes du centre de Java, dure un mois, à l’occasion de la célébration de la naissance du Prophète (Maulud Nabi) ; la période la plus importante est la semaine juste avant le Maulud, du 5e au 12e jour du mois de Rabi’ulawwal selon le calendrier musulman. Elle fut instituée par le fondateur de la dynastie de Jogjakarta, le sultan Hamengkubuwana I.

Le Sekaten est propre à Jogjakarta et Solo (Surakarta). Pendant cette période, sont présentées de nombreuses animations, principalement sur la Grand-Place située au nord des palais de Jogjakarta et Surakarta : spectacles de danse, marché de nuit, fête foraine.

 

DECEMBRE 2017

1er  décembre : MAULUD NABI

La plupart des régions d’Indonésie célèbrent la naissance du prophète Mahomet au travers de nombreuses festivités et manifestations qui durent en général un mois. Pendant cette période, ont lieu de nombreuses activités religieuses (lecture du Coran, circoncisions) mais également des cérémonies et festivités basées sur la tradition et les coutumes locales.

 

1er décembre  : Jogjakarta – Solo (Java-centre) – GREBEG MAULUD

Le point culminant de la semaine de Sekaten est la cérémonie de Grebeg Maulud qui a lieu le 12e jour à partir de 8h du matin. Une montagne de riz, de fruits, légumes, et friandises divers (gunungan), offrande symbole de prospérité, est portée en procession par 10 “brigades” de gardes traditionnels du palais de Jogjakarta, du palais à la grande mosquée. Sur la place, il est de tradition que la foule, qui assiste à la procession, se batte pour récupérer les fruits et les friandises, réputés porter chance et apporter la richesse et la fertilité pour les cultures. Ils seront gardés dans les foyers comme talismans ou bien enterrés dans les rizières.

 

Décembre 2017 : Jogjakarta –  GAMELAN SEKATEN

Ce jour-la, on transporte le gamelan de cérémonie (Gamelan Sekaten) qui ne joue qu’une fois par an à l’occasion de la fête du Maulud, depuis le palais jusqu’à la grande mosquée. L’orchestre joue tous les jours sauf le jeudi soir et le vendredi matin. Ce gamelan très ancien est réputé avoir servi à la propagation de la foi musulmane au XVIe siècle.

 

3 Décembre : Lombok ouest – PERANG TOPAT

Ce rite séculaire reflète l’harmonie entre les communautés musulmane et hindouistes qui coexistent à Lombok. Elle a lieu dans plusieurs endroits de l’ouest de Lombok, ou la communauté balinaise est solidement implantée : au temple de Lingsar, et aux bassins royaux de Narmada. Les deux communautés souhaitent ainsi remercier Dieu pour ses bienfaits tout au long de l’année. L’élément unique est une bataille rituelle à coups de topat (papillotes de gâteaux de riz), qui débute généralement vers 4h de l’après-midi. Ce rituel a lieu fin Novembre, à la pleine lune du sixième mois, en même temps que la fête du temple de Lingsar (odalan), il se déroule vers 17h dans la cour extérieure du temple ; les offrandes de viande de bœuf et de porc sont proscrites pour respecter les deux religions.

 

1er Décembre : Jogjakarta – Solo (Java-centre) : GREBEG MAULUD

Le point culminant de la semaine de Sekaten est la cérémonie de Grebeg Maulud qui a lieu le 12e jour à partir de 8h du matin. Une montagne de riz, de fruits, légumes, et friandises divers (gunungan), offrande symbole de prospérité, est portée en procession par 10 “brigades” de gardes traditionnels du palais de Jogjakarta, du palais à la grande mosquée. Sur la place, il est de tradition que la foule, qui assiste à la procession, se batte pour récupérer les fruits et les friandises, réputés porter chance et apporter la richesse et la fertilité pour les cultures. Ils seront gardés dans les foyers comme talismans ou bien enterrés dans les rizières.

 

 

1er décembre : BANYUWANGI : ENDOG-ENDOGAN MAULUD 

 A l’occasion du Maulud, a Banyuwangi, les œufs ont aussi une grande place : on confectionne des offrandes appelées endog-endongan : elles sont composées de « fleurs » (kembang endog), faites d’œufs durs entoures de papiers multicolores que l’on pique sur des tiges de bambou, elles-mêmes plantées sur un tronc de bananier décoré (jodang). Un tronc peut contenir jusqu’a 99 kembang endog ! Les jodang vont être emmenés en procession sur des chariots, des becak ou a dos d’homme, puis déposés sur le seuil des mosquées ou ils seront consommes par les participants. Ces processions colorées comprennent aussi diverses figurines : dragons, barongs… et même des avions miniature… Cette tradition qui remonte au XVIIIe siècle se déroule dans tous les villages aux alentours de Banyuwangi durant un mois .

Chaque ville de Java a une tradition particulière pour célébrer le Maulud, au cours de laquelle de grandes processions d’offrandes sont toujours organisées vers les mosquées, avec distribution à la population en gage de prospérité


KUDUS : AMPYANG MAULUD

A Kudus (cote nord de Java), ancien petit royaume musulman florissant au XVIe siecle, la tradition ”Ampyang Maulid”et consiste en une procession avec de la nourriture décorée avec du riz et des ampyang (kerupuk  ou beignets de crevette) ainsi que des reproductions miniatures de mosquées et maisons traditionnelles, jusqu’a la mosquée du village. Ce rituel est plus spécialement célébré dans le petit village de Loram Kulon. La nourriture est ensuite distribuée à la communauté comme symbole de prospérité.

 

MOJOKERTO : KERESEN

Dans la région de Mojokerto a Java-est, siège de l’ancien grand royaume hindouiste de Mojopahit, on réalise d’immenses arbres symboliques (keres) de près de 5m de haut, dont les branches sont garnies de fruits et légumes et même de vêtements, qu’ici aussi la population va se disputer en grimpant sur l’arbre.

 

1er décembre : Lombok  RUAH MAULUD & NGURISAN

  • RUAH MAULUD : Lors du Maulud, il est de tradition s’appelle d’inviter parents et amis à un repas de fête ainsi que les pauvres et les orphelins a partager ce repas. Ce festin se compose de plats particuliers à base d’œufs, de poulet, de bœuf, de poisson, de brochettes… on doit théoriquement préparer 40 sortes de friandises. La célébration se déroule sur un mois entier, chaque jour dans un village, et les villages s’invitent à tour de rôle. De nombreux divertissements populaires sont prévus pendant cette période festive comme la mise en place de mats de cocagne avec des cadeaux.
  • NGURISAN: a l’occasion du Maulid, on procède a la coupe des cheveux des bébés de moins de 6 mois a la mosquée. Ce rituel peut se faire a l’occasion d’autres jours de fête musulmane mais plus spécialement le jour du Maulid. Un peu partout, comme dans le village de Dasan Beleq, les tambours du village et les gerantung (petits gongs) résonnent 24 h sur 24 sans discontinuer.

 

3-4 décembre : Lombok : MAULID BAYAN  (Wetu Telu)

A Bayan au nord de Lombok, dont les habitants sont d’obédience Wetu Telu (syncrétisme entre les croyances hindouistes et la religion musulmane), les cérémonies du Maulid se déroulent dans la mosquée Bayan Beleq qui date du XVIe  siècle et qui est la première mosquée de l’ile. Construite tout en bois, elle sert exclusivement aux rituels des croyances Wetu Telu .La fête dure deux jours ; le rituel le plus important, ”Praja Maulud ” est destiné à symboliser le mariage entre la Terre et le Ciel  (Adam et Eve, représentés par un couple de mariés). Les processions sont organisées par les institutions de Bayan. Le premier jour est consacré à la réalisation de plats rituels, le second à la prière et au partage de nourriture. Les femmes pilent le riz dans de grands mortiers en rythme, tandis que les hommes vont abattre des bambous après avoir demandé symboliquement la permission de le faire a la foret par des formules consacrées. Le lendemain,  les femmes vont laver le riz à une source réputée sacrée, puis le riz est cuit et va servir d’offrande aux symboles d’Adam et Eve qui ont été placés à l’intérieur de la mosquée

 

Décembre : Bima (ile de Sumbawa) – HANTA U’A PUA

A Bima, région de l’est de Sumbawa d’obédience musulmane, est célébrée chaque année à l’occasion du Maulud (anniversaire de la naissance du prophète Mahomet), une pittoresque cérémonie destinée à commémorer l’entrée de la religion musulmane à Bima. Celle-ci fut introduite par trois hommes saints d’origine malaise au XVIe siècle. Au cours de ce rituel, également appelé sirih puan, on rend hommage à ces illustres personnages tout en célébrant l’avènement du Sultanat de Bima : un pavillon à 4 piliers de 4m sur 4, appelé uma lige, contenant une offrande de bétel (u’a pua) est porté en procession depuis le kampung Melayu (quartier des Malais) de la ville jusqu’au palais. Le chiffre 4 est important dans la croyance des gens de Bima, car il symbolise la naissance et la mort. Le cortège est précédé de 4 danseuses de lenggo mbojo (danse de cour de Bima) et 4 danseurs de lenggo melayu (danse malaise). Ceci symbolise l’unité harmonieuse entre la culture et le royaume de Bima et la religion musulmane introduite par les religieux venus de Malaisie. Arrivés au palais, on remet un exemplaire du Coran de manière solennelle au Sultan.

 

9-10 décembre – Ternate (Moluques Nord) : FESTIVAL KORA-KORA

Ce festival a lieu sur la plage de Ternate pendant la première quinzaine de décembre, à l’occasion de l’anniversaire de la ville de Ternate ; on peut y assister à de nombreuses représentations culturelles (danse, musique) ainsi qu’à  des régates de Kora-Kora, bateaux traditionnels des Moluques, et autres manifestations liées à la mer. Les Kora-Kora (dont le nom vient de l’espagnol «carraca») sont des trois-mâts à voiles et à rames, pouvant accueillir un équipage de 40 à 100 marins. En 1570, sous le règne du Sultan Babullah, ces bateaux constituaient une flotte importante, et jouèrent un rôle décisif dans la guerre contre l’occupant portugais.

 

17 Décembre : Takalar (Sulawesi Sud) – MAUDU LOMPOA CIKOANG

A l’occasion de la célébration du Maulud (naissance du prophète Mahomet), dans la région de Takalar, tout au sud de Sulawesi, on confectionne des sortes de pyramides ornées de toutes sortes de nourritures (gâteaux, poulet, œufs). La cérémonie a lieu au bord de la rivière Cikoang. Le matin du 29 Rabiul Awal chaque propriétaire de bateau apporte les offrandes qu’il a préparées. Les offrandes sont exposées sur les barques décorées et bénies. La nourriture est distribuée à la population qui monte en foule à bord des barques pour se la partager dans l’allégresse.